État de manque

Traitement contre le manque (Traitement de la Dépendance Psychologique)

Une cure de désintoxication, qui consiste à éradiquer les sensations de manque, est la toute première étape d’un traitement anti-drogue. Après avoir été correctement désintoxiqué, l’organisme du patient est débarrassé de toute substance toxique, et ses fonctions physiques redeviennent normales. Toutefois, l’état mental du patient est toujours très instable. L’envie de consommer de la drogue est particulièrement puissante après une période de cure. L’envie de ressentir les effets euphoriques et la sensation de bien-être provoqués par la drogue surpasse toutes les autres et reste ancrée en permanence dans le cerveau du patient.

Etat de manque"Les premières pensées qui vous viennent au réveil sont les suivantes: comment trouver l’argent pour obtenir de la drogue, où se la procurer et comment la consommer. C’est comme si votre cerveau se transformait en GPS. " Voilà comment l’un de nos patients a décrit la dépendance aux drogues. Des pensées obsessionnelles compulsives liées à la drogue, qu’il est impossible de contrôler. L’envie constante d’être sous les effets de la drogue, les changements d’humeur fréquents, la nervosité, les insomnies et les rêves répétés à propos de la drogue démontrent bien la dépendance psychologique à la drogue. L’état de manque déclenche un niveau d’« instinct biologique » similaire à celui provoqué par la faim ou la soif. Dans un tel état, chaque sentiment, chaque émotion, chaque attention ou chaque comportement de l’individu a pour but de se procurer à boire ou à manger. Par exemple, vous n’avez rien avalé de la journée et vous sentez une délicieuse odeur de repas, vous n’aurez plus qu’une seule obsession: manger au plus vite. Dans le cas d’une cure de désintoxication, l’individu se trouve dans un état de manque où il ferait n’importe quoi pour se procurer de la drogue. A ce stade, cela ne servirait à rien de lui parler des dangers de l’addiction à la drogue. Le patient a besoin d’une assistance médicale pour réussir à reprendre le contrôle de ses pensées et de ses comportements. “L’ampoule” dans sa tête doit être éteinte. Il existe différentes techniques modernes pour éradiquer les symptômes psychologiques de dépendance, qui s’accompagnent de sessions de psychothérapie et de traitements médicamenteux:

1. Thérapie à l’ibogaïne

2. Thérapie au Xénon

3. Thérapie N.E

4. Blocus cholinolythique.

 

Toutes ces méthodes se basent sur la réparation d’un chaos neuromédiateur dans le cerveau du patient. Une quantité importante de dopamine dans l’une des parties du cerveau et son absence dans l’autre provoque une circulation inégale de la sérotonine et de la norépinephrine, accompagnée par le manque d’endorphines endogènes, ce qui génère à son tour un état psychologique instable. Mais quel que soit le comportement dupatient (pleurs ou rires), il n’a qu’une seule pensée: la drogue.

Le traitement consiste à débarrasser le conscient et l’inconscient du patient de tous les souvenirs liés à la drogue, de stabiliser son sommeil, ses humeurs et sa volonté. De nombreux patient déclarent que ce n’est qu’après avoir surmonté l’état de manque qu’ils commencent à se sentir « normaux », comme lorsqu’ils ne consommaient pas de drogue. La thérapie à l’ibogaïne traite les individus ayant perdu tout espoir de guérison par les méthodes traditionnelles. La thérapie au Xénon est actuellement la plus efficacedans le cas d’une addiction à lacocaïne, au crack, aux amphétamines ou au crystalmeth. La thérapie N.E restaure l’équilibre des neurotransmetteurs et rétablit les connexions entre les différentes zones du cerveau. Le blocus cholinolytique intervient sur les processus associatifs et créé de nouveaux schémas comportementaux chez le patient. Après avoir subi un traitement contre le manque (ADCT), le patient perd tout intérêt pour la drogue et ses effets. Il commence même à ressentir de l’indifférence et de l’aversion. En fait, les thérapies consistent à reconstruire les fondations de la psyché, des émotions et du comportement.

Nous sommes convaincus que les traitements contre l’état de manque sont essentiels dans le cadre d’une désintoxication saine. Un traitement contre la dépendance psychologique réussie est de bon augure pour éliminer totalement la drogue de sa vie.

Articles relatifs aux traitements anti-drogue

Bookmark & Share