Soutien pharmacologique

L'utilisation de substances psychoactives trouble les mécanismes d'autorégulation du système central nerveux. L'euphorie, plaisir provoqué par la consommation de drogues, est dans la plupart des cas la sensation recherchée. Une fois les effets agréables des substances psychoactives dispersés, ce sont les effets de rebond qui entrent en scène. Ce phénomène est appelé “Bad Trip” et correspond au moment où l'individu ayant consommé de la drogue se sent encore plus mal qu'avant d'en avoir consommé. Les effets négatifs liés à la consommation de drogueper durent bien plus que les effets “bénéfiques“.

Il existe quelques exemples d'altération des capacités mentales provoquée par la consommation de substances psychoactives:

  • Toutes les drogues perturbent le sommeil, sa structure, sa qualité, son schéma.
  • Toutes les drogues altèrent le contrôle du consommateur sur son comportement, le rendant ainsi irritable, impulsif, impatient et incapable de faire face aux critiques.
  • La consommation importante et régulière sur une longue période de marijuana entraîne un trouble des processus mentaux, de la paranoïa et des réactions psychotiques.
  • La consommation abusive de benzodiazépines, de sédatifs, et de substances hypnotiques entraîne des attaques de panique, des tics, et une augmentation du risque de crises épileptiques.
  • La consommation de cocaïne, d’amphétamines et d’autres stimulants psychologiques provoquent, après quelques effets stimulants, un phénomène appelé “Bad Trip”, caractérisépar un état de dépression, de léthargie, de baisse de volonté et d’une perte d’énergie.
  • Toutes les drogues génèrent le besoin constant de "prendre quelque chose" pour atteindre un confort psychologique et une tranquillité d’esprit.

Pour rétablir la quantité de neurotransmetteurs naturellement présents dans l’organisme et l’autorégulation entre les différentes parties du cerveau, il est fortement conseillé au patient de suivre un traitement pharmacologique.

Un traitement pharmacologique destiné à traiter les problèmes d’addiction a pour objectifs:

  • De protéger le patient des éventuelles crises d’épilepsie, de la paranoïa, de l’agressivitéet des tendances suicidaires;
  • De permettre au patient de retrouver un sommeil de qualité;
  • De réguler ses humeurs;
  • De réduire le besoin de consommer de la drogue.
  • De rétablir les capacités de concentration et de mémoire, ainsi que les fonctions cognitives du cerveau.

Trouver la bonne combinaison et les doses adaptées est une tâche compliquée, même pour un professionnel. Prescrire un traitement en se basant sur des conclusions telles que "Le Baclofenfonctionne pour de nombreux patients, essayez-le aussi” ou “Prenez 2 comprimés de Xanaxavant d’aller au lit et, si cela ne suffit pas, prenez du Midazolam ou de laKlonopine" peut exposer les patients à de gros risques.

Un bon traitement pharmacologique doit respecter les conditions suivantes:

  1.  Il doit être fiable et sans risque;
  2.  Il ne doit pas créer une dépendance;
  3.  Il ne doit pas masquer les symptômes mais éliminer la cause du trouble;
  4.  Il doit être fait en fonction de l’état de santé du patient et des medicaments qu’il prend.

Articles relatifs: 

Bookmark & Share