Plasmaphérèse

La plasmaphérèse ou méthode de désintoxication extracorporelle, constitue l’une des méthodes les plus modernes.

Chaque cure de désintoxication passe par le « nettoyage » de l’organisme. L’efficacité de cette méthode repose sur ses effetsdétoxifiants, immunomodulateurs et anti-inflammatoires.

La plasmaphérèse est largement utiliséelors de la phase initiale de traitement. Elle permet de rendre la suite du traitement plus efficace et régénèrel’organisme du patient. Tout comme les autres procédures médicales, la plasmaphérèsepossède descontrindicationset n’est donc possible que sur ordonnance personnelle, prenant en compte les particularités du patient.

La procédureelle-même a lieu dans un localmédicalsouscontrôle d’une équipe de spécialistes. La plasmaphérèseest recommandée dans le cas où une cure de désintoxication n’est pas possible et que les organes du patient fonctionnent mal.Le processus dure environ une heure et n’implique aucune douleur. Au cours de laprocédure, le patient reçoit des soins médicaux par injection et son sang passe à travers un filtre jetable destiné à accueillir la membrane plasmique. La partie liquide du sang contenant les toxines se détache et le plasma réintègre l’organisme, libéré de toute substance toxique. Après une opération de plasmaphérèse, le sang s’agglomère moins, ce qui contribue à nettoyer les tissus et les organes internes. Lepatient se sent en meilleure condition physique et retrouve un appétit de vivre.

 

La plasmaphérèsecomme remède aux addictions et à l’alcoolisme

La plasmaphérèseest largement répandue dans les traitements contre l’alcoolisme etla drogue, carelle constitue la méthode la plus efficace en matière de nettoyage du corps.Tout traitementcontre l’addictionou l’alcoolisme débute par une cure de désintoxication. A ce stade du traitement, laplasmaphérèse permet:

- De libérer le sang des métabolitestoxiquesde l’alcoolou des drogues le plus rapidement possible;

- De réduire de manière significative le risque de développer des délires ou desde souffrir de troubles psychotiques;

- De rééquilibrer le métabolisme;

D’aider le corps à supporter plus facilement la psychopharmacothérapie.

Deux à trois interventions suffisent pouraméliorer significativement l’état du patient. Pendant la phase de rééquilibragedes troubles liés à la consommation chronique d’alcool ou de drogues, laplasmaphérèse permet: 

- De réguler les effets toxiquesprovoqués sur les organes internes et les différents systèmes de l’organisme; 

- De rééquilibrer le système immunitaire; 

- De rendre le traitement de l’hépatite virale plus efficace.

Le nombre d’interventions nécessaires dépend de la sévérité de la maladie. Dans le traitement actuel de la dépendance aux narcotiques, la plasmaphérèsepermet d’améliorer significativement l’efficacité du traitement. Avant de procéder à uneplasmaphérèse sur un patient, une consultation médicale est nécessaire.

Cetteméthoden’est efficace que dans le cas de dépendances sévères à l’alcool ou aux drogues.

Bookmark & Share