Désintoxication aux opioïdes hôpital

Hopital Dr Vorobiev1. Notre clinique est un centre de soins moderne spécialisé dans la lutte contre l’alcoolisme et l’addiction aux drogues.  

Au sein de notre clinique, nous utilisons un arsenal complet des dernières techniques médicales, dans le but de traiter l’addiction aux opioïdes. Pour cela, nous proposons aussi bien des cures de désintoxication aux opioïdes que des programmes de soins destinés à combattre la dépendance mentale.

Nous proposons des cure de désintoxication accélérées aux opioïdes, des cure de désintoxication au Subutex (Désintoxication aux opioïdes et à la Buprénorphine), des thérapies par l’ibogaïne, des cures de désintoxication par Neurojet, des cures de désintoxication traditionnelles aux opioïdes (protocole Clonidine-Naloxone), des cures de désintoxication aux opioïdes par le biais de méthodes efférentes (plasmaphérèse/ hemosorption, thérapie laser, hémothérapie quantum), des thérapies neuro –électriques (Thérapies N.E), des thérapies au xénon et de la cryothérapie.

Notre clinique coopère avec les plus grands spécialistes du monde en matière d’addiction, tels que les professeurs Nazaralijev, Waismann, Guberman et bien d’autres. Nos professionnels de santé participent régulièrement à des conventions médicales et à des symposiums  dédiés au traitement des addictions (Budapest 2008, Milan 2009, San Francisco 2010, etc.). Nos équipes sont composées de professionnels hautement qualifiés, issus de différentes spécialisations: psychiatres, neurologues, addictologues,  anesthésistes, psychologues.

2. La clinique est équipée des derniers outils du marché pour offrir des diagnostics et des traitements adaptés,

tels que des  appareils permettant de contrôler de manière constante la pression sanguine, le rythme cardiaque, les fonctions respiratoires, la saturation en oxygène du sang et les fonctions cardiaques de l’organisme.  Cette batterie d’ équipements comprend: des appareils électroniques portables Neuro Jet ainsi que des systèmes destinés à la stimulation électrique trans-crânienne,  permettant de renforcer la synthèse des endorphines naturelle dans le cerveau des patients et donc de soulager les symptômes de manque et de faciliter la stabilisation;  de machines à gaz pour les thérapies au xénon, de systèmes informatisés pour stimuler les fonctions visuelles et audio du cerveau, un intégrateur de mouvements visuels ainsi que d’autres dispositifs médicaux destinés à réduire significativement l’envie de consommer de la drogue, mais également de faciliter la stabilisation de l’activité mentale chez les patients.

3. Une méthode unique qui réduit de manière significative l’envie de drogue. 

Les longs discours concernant les ravages de la drogue, même, lorsqu’ils sont prononcés par les meilleurs psychothérapeutes, apportent peu de résultats. Il est très fréquent qu’au cours d’une session, le patient soit d’accord avec le professionnel et accepte d’arrêter la drogue, mais que le soir même, il ait déjà rechuté. Cela s’explique par le fait que son besoin de consommer de la drogue est bien plus fort que sa détermination. Pour cette raison, la médecine moderne recherche des outils efficaces, capables d’influencer directement la psyché humaine, dans laquelle sont formés les schémas comportementaux, dans le but d’éradiquer les habitudes d’addiction et permettre au patient de récupérer le contrôle de ses pensées et de ses actes.  Cela est possible au moyen de processus audio-visuels destinés à détruire toutes les associations inter-neuronales pathologiques dans le cerveau du patient, responsables de l’envie de drogue. Ces procédures ne sont mises en place qu’une fois le patient plongé dans un sommeil artificiel, ce qui permet aux signaux audio et visuels de pénétrer de manière efficace dans le cerveau du patient et d’agir directement sur les structures dans lesquelles les souvenirs associés à la drogue sont stockés.

4. Nous offrons différents programmes de stabilisation, adaptés aux besoins de chacun et au degré d’addiction concerné. 

Nos équipes de  psychothérapeutes professionnels, de psychologiques cliniciens et de pédagogues sont formés dans les meilleurs centres de désintoxication d’Europe et des Etats-Unis. Ces centres sont spécialisés dans le traitement et a stabilisation des addictions aux drogues, ainsi que dans les addictions liées à des troubles mentaux tels que la dépression (diagnostic double).Leur mission consiste à établir un diagnostic psychologique, afin d’établir les causes de l’addiction, et d’aider le patient à comprendre, par le biais d’une introspection personnelle, d’où viennent ses erreurs et ses problèmes. Des sessions d’aide au bien-être sont également proposées, pour accompagner le patient dans son retour à un mode de vie sain et pour l’aider à  retrouver une motivation suffisante pour éviter la rechute. Notre programme de stabilisation psychologique permet ainsi aux patients de retrouver en douceur le chemin vers une vie normale.

5. Blocus à la naltrexone.

Le concept d’  “isolation pharmacologique ” en termes de traitement et de prévention de l’addiction est reconnu depuis plusieurs années. Le blocus pharmacologique (en d’autres mots, une protection chimique contre la drogue due à la présence d’antagonistes dans l’organisme) permet aux individus dépendants de rester actifs socialement, et de ne pas s’isoler physiquement de la société, ce qui, malheureusement, est rendu difficile par le manque ou la consommation de drogue.Une substance anti-drogue (dans le cas d’une addiction aux opioïdes, il s’agit d’un antagoniste appelé Naltrexone) sous forme d’injections régulières est administrée à l’organisme.  

La Naltrexone bloque efficacement les récepteurs situés dans le cerveau du patient et neutralise donc les effets des opiacés (héroïne, morphine, etc.) ou provoque des symptômes très désagréables, voire dangereux, similaires à ceux rencontrés lors du manque de drogue. De nombreuse études et études scientifiques menées dans le monde depuis l’apparition de la Naltrexone  ont démontré son efficacité dans le cadre d’un traitement contre l’addiction aux opioïdes et ont prouvé que les rechutes étaient quasiment nulles.

6. Thérapie d’entretien. 

Le programme complet de désintoxication est composé de deux phases: une phase de traitement en clinique (14 jours) et une phase de traitement en dehors de la clinique (12 mois). Cela signifie qu’une fois la phase en clinique achevée, le patient  retrouve son domicile, et a pour consigne de poursuivre son traitement pendant un an. Une fois par mois, il se rend chez son médecin, pour faire évaluer son état physique et mental. Pendant les examens de contrôle, le médecin s’adresse au patient et à ses proches, récolte des informations concernant l’état mental et physique du patient au cours du dernier mois, réalise des analyses d’urine, et rectifie le traitement s’il le juge nécessaire. En cas de comportements négatifs tels que la dépression, un comportement ingérable, le besoin de consommer de la drogue, des troubles du sommeil, etc, le patient a l’obligation de contacter immédiatement la clinique.

7. Stabilisation sur le long terme.

Les narcotiques détruisent souvent la vie d’un individu dans une telle mesure que plusieurs mois sont nécessaires pour qu’un patient récupère physiquement et mentalement et se sente prêt à entamer une vie sans drogue. Nous proposons différentes options de stabilisation sur le long terme, dans nos centres de stabilisation basés en Serbie, Bosnie, Croatie, Monténégro, Italie, Suisse et Espagne. 

Sur les 15 dernières années, des milliers de patients ont suivi un programme de  désintoxication au sein de notre clinique. Parmi eux, nous retrouvons des patients russes, des citoyens de l’ancienne République Soviétique, des serbes, des croates, des italiens, des grecs, des bulgares, des hongrois, des autrichiens, des australiens, des américains, britanniques, des allemands, des EAU et bien d’autres.

Nos équipes spécialisées s’engagent à vous accompagner dans votre parcours vers une vie plus saine.

Articles relatifs au traitement de l’alcoolisme et de l’addiction aux drogues:

Bookmark & Share