L'ibogaine contre la dépendance aux drogues

Bonjour. Je m’appelle ***. Je suis venue à la clinique parce que j’ai eu de gros soucis depuis toutes gênes sentimentales qui m’ont amenée à prendre de la drogue pendant vingt ans. J’arrivais à arrêter, je reprenais, j’arrêtais, je reprenais, et je voyais plus d’issus, donc j’ai trouvé la clinique Vorobiev sur Internet, je me suis pas mal renseignée, j’ai vu Daniela qui est très sympa, qui m’a beaucoup rassurée, et du coup, j’ai même décidé de partir toute seule et c’est fabuleux. J’ai pas souffert. Tout le monde a été exceptionnel avec moi. Il y a eu jamais un cri, jamais rien, même les patients, ils sont tous super. J’ai rencontré des gens fabuleux parce que la toxicomanie c’est vraiment une maladie, quoi. Et tout était génial, même la sécurité, les nurses, les médecins, tous le monde a été fabuleux avec moi et je le conseillerai mais vraiment à tout le monde.

Merci. Et comment était votre traitement ? Est-ce que vous avez eu des douleurs pendant le traitement ? Qu’est-ce que vous avez fait ?

Non, il y a eu juste… après l’ibogaïne, je sais plus…c’est juste, il y avait beaucoup de choses, j’ai tout fait, j’ai fait le programme total apparemment. Donc, on m’a fait des injections, après je sais pas exactement…

Désintoxication ?

Oui, désintoxication, après ibogaïne, ibogaïne, ça m’a aidé parce que je n’ai plus aucune envie de drogue, mais c’est, c’est un truc de fou, ça m’est jamais arrivé. Je fais même pas de rêves sur la drogue et pour la première fois de ma vie je suis arrivée à dormir cette nuit huit heures d’affilée sans me réveiller.

Merci beaucoup.

De rien.

Bookmark & Share